Mes 6 plantes d’intérieur originales préférées

Dernières tendances

Idées de design d'intérieur / Dernières tendances 59 Views

C’est le printemps. Ça y est ! Il s’est fait attendre (à Metz en tout cas !). On pense déjeuner sur la terrasse, pique-nique sur l’herbe fraîchement coupée, ballades bucoliques en forêt… C’est aussi le moment de l’année où les balcons fleurissent et où les plantes sont présentes partout autours de nous. Et c’est agréable. On renouvelle nos collections, on prend soin des petites pousses et on fait des découvertes. Je profite donc de cette période pour vous présenter 6 de mes coups de cœurs (car ils sont nombreux). 6 plantes à élever en intérieur, et parfois aussi en extérieur, originales, et qui ont toute mon attention ces derniers temps.

Plantes originales

Certaines sont déjà « à la mode » et on les trouve facilement. D’autres sont un peu plus discrètes et vous ne les aurez peut-être encore jamais rencontré. Je vous donnerai aussi quelques conseils d’entretien simples. A vous, si vous décidez de les adopter, d’apprendre à mieux les connaître.

Pour moi, décoration d’intérieur rime forcément avec plantes et fleurs. Je n’imagine pas une pièce à vivre sans elles, ce serait une scène « figée ». Et cela commence un peu à devenir une passion / obsession ! J’en ai un peu plus d’une trentaine et j’ai du mal à m’arrêter d’en acheter. Certaines sont là depuis longtemps, les autres ne survivent pas forcément. Parce que c’est un apprentissage, parce que je ne connais pas encore toutes les ficelles, ou parce qu’elles ne se plaisent pas forcément… Mais je suis obstinée. Et j’ai envie d’apprendre et de leur offrir un cocon où s’exprimer.

Allez, je commence les présentations et nous verrons où trouver ces « précieuses » à la fin de l’article.

1) La poétique Oxalis triangularis

Plantes violettes triangles

L’oxalis pourpre est une plante vivace, au feuillage touffu, venue tout droit d’Amérique du sud et qui attire incontestablement le regard. Ses feuilles ressemblent à des trèfles et présentent une jolie forme triangulaire. Elle se cultive aussi bien en intérieur qu’en extérieur et sa particularité est que ses feuilles (folioles) se referment sur la tige le soir pour s’ouvrir à nouveau au matin (nyctinastie). C’est une plante très poétique, dont les petites fleurs roses ou blanches éclosent au printemps. Elle fait un malheur sur les réseaux sociaux alors si mes photos ne vous suffisent pas, n’hésitez pas à aller sur Instagram avec le hashtag #oxalis pour en prendre plein la vue !

Nom commun : trèfle pourpre
Nom latin : oxalis triangularis ou regnellii
Famille : oxalidacées
Type : annuelle et vivace, à bulbe
Multiplication : par les graines à la fin de l’hiver
Besoin en eau : un arrosage généreux est nécessaire (1 à 2 fois par semaine), le substrat doit être maintenu humide
Résistance au froid : fragile, à mettre en intérieur en hiver (quitte à déterrer le tubercule)
Type de sol : terreau léger, riche, frais et drainé, l’eau ne doit pas stagner
Exposition : il faut lui trouver un emplacement très lumineux
Calendrier : plantation ou rempotage en février / floraison printemps-été / couper le feuillage au ras du tubercule à l’automne et arrêtez complètement les arrosage jusqu’à la nouvelle saison
Difficulté d’entretien : moyenne (elle paraît fragile mais est en fait assez résistante si elle est suffisamment arrosée)
Je l’<3 parce que : sa forme géométrique est vraiment sympa et sort de l’ordinaire, elle est particulièrement jolie lorsqu’elle est suspendue !

Oxalis triangularis


2) La romantique Ceropegia

Plante ceropegia

Le ceropegia est une plante d’intérieur qui mixe graphisme et délicatesse. Ses tiges retombantes forment un écheveau d’une finesse extrême portant des feuilles en forme de cœur marbrées et de petites fleurs pourpres durant l’été. Son allure peut être très différente selon les espèces (il y en a près de 200) : plantes retombantes, rampantes, tiges dressées, cylindriques et succulentes…

Nom commun : chaîne des cœurs
Nom latin : ceropegia woodii
Famille : asclépiadacées, apocynacées
Type : plante à fleurs, vivace
Multiplication : semis, bouturage
Besoin en eau : arroser 1 à 2 fois par semaine, la terre ne doit jamais être totalement sèche
Résistance au froid : fragile, à abriter si vous l’utilisez en extérieur
Type de sol : sableux, caillouteux, humus, drainé (l’eau ne doit pas stagner)
Exposition : ne craint pas le soleil direct / il faut la placer à moins d’1m d’une fenêtre bien orientée
Calendrier : plantation d’avril à septembre / floraison en août et septembre
Difficulté d’entretien : facile
Je l’<3 parce que : elle pousse vite, elle n’est pas exigeante, et pour faire gnan-gnan, ses feuilles en forme de cœur sont juste choubidou !

Ceropegia plante


3) L’exotique Alocasia

Alocasia Polly

Plante tropicale par excellence, l’alocasia offre un feuillage géant très décoratif, qui peut prendre des formes et des couleurs diverses. De nouveaux hybrides moins imposants permettent de le cultiver en intérieur, mais dans son habitat d’origine, l’alocasia vit dans les forêts tropicales, à l’ombre de grands arbres, dans une atmosphère constamment humide et une température comprise entre 20 et 35 °C. Autant dire que ces conditions sont difficiles à réunir chez nous, à moins de disposer d’une serre, d’une véranda, où de la chouchouter tous les jours.

Nom commun : oreille d’éléphant
Nom latin : alocasia Polly
Famille : aracées
Type : plante ornementale à feuillage persistant, vivace
Multiplication : division (une partie de la racine sert à créer de nouvelles pousses)
Besoin en eau : important ! à arroser et vaporiser plusieurs fois par semaine
Résistance au froid : fragile, à abriter si vous l’utilisez en extérieur
Type de sol : humus drainé (l’eau ne doit pas stagner)
Exposition : mi-ombre, devant une fenêtre orientée Est par exemple
Calendrier : plantation d’avril à juin / floraison de juin à septembre
Difficulté d’entretien : moyenne (une plante qui demande de l’attention)
Je l’<3 parce que : elle a un style vraiment exotique, elle apporte une véritable touche de vert et on ne s’en lasse pas !

Plante Alocasia Polly


4) La joyeuse Tradescantia

Tradescantia spathacea

Tradescantia zebrina tricolor

Rampant ou grimpant, le tradescantia est une plante familière de nos intérieurs. Surtout appréciée pour son feuillage persistant et décoratif car ses fleurs sont éphémères (attention, elle ne fleurit qu’une journée !), elle s’utilise beaucoup en pot et en suspension. Il en existe énormément de variétés. Mes 3 favorites sont la spathacea, la fluminensis et la zebrina, en versions tricolores (souvent vert sombre, gris-argent et violet ou rose). Chez les spathacea, j’apprécie la vivacité et les couleurs souvent flashy. La fluminensis m’attire grâce à ses rayures délicates et son rose doux. Enfin, la zebrina me surprend avec ses nœuds qui la fond changer de sens en fonction de l’exposition à la lumière et sa vigueur qui lui permet de se dresser pour finalement s’accrocher à ce qui se trouve à la portée (un tableau, une lampe, une consœur).

Nom commun : misère, éphémère
Nom latin : tradescantia spathacea, fluminensis, zebrina tricolor, etc.
Famille : commélinacées
Type : plante ornementale à feuillage persistant et décoratif, vivace
Multiplication : semis, bouturage, division (une partie de la racine sert à créer de nouvelles pousses)
Besoin en eau : faible (au moins une fois par mois), elle peut être vaporisée
Résistance au froid : la plupart des espèces sont très résistantes
Type de sol : argileux, sableux, humus drainé (l’eau ne doit pas stagner)
Exposition : mi-ombre, devant une fenêtre orientée Est par exemple
Calendrier: plantation de mars à mai / floraison de mars à septembre / taille en novembre
Difficulté d’entretien : ultra-facile
Je l’<3 parce que : avec toutes ses variétés, impossible de ne pas en trouver une qui ne corresponde pas à la tendance du moment, et puis elle est tellement facile à vivre, si peu exigeante et elle se multiplie à volonté !

Tradescantia fluminensis


5) Le géométrique Manihot

tapioca rustique

Une adorable plante tropicale, très connu en Amérique du Sud et en Afrique pour sa racine tubéreuse comestible proche de la pomme de terre, dont on tire une farine riche en amidon et sans gluten : le manioc. Le manihot est généralement utilisé en massif à l’extérieur, il peut aussi s’apprivoiser comme un arbuste ornemental en intérieur (il peut tout de même atteindre 2 mètres de hauteur), avec ses larges feuilles découpées façon kirigami qui sortent de l’ordinaire.

Nom commun : tapioca, tapioca rustique, cassave de Graham
Nom latin : manihot grahamii
Famille : euphorbiacées
Type : sous notre climat tempéré, elle se comporte comme une plante herbacée vivace, caduc
Multiplication : ses petites fleurs disposées en grappes produisent des capsules qui, à la fin de l’été, éclatent pour libérer leurs graines
Besoin en eau : régulier, au moins une fois par semaine (surtout du printemps à l’automne)
Résistance au froid : assez fragile
Type de sol : terre de jardin, riche, fraîche à humide, non-calcaire drainée
Exposition : un soleil partiel lui convient
Calendrier : les tiges meurent à l’automne avant de réapparaitre au printemps et de fleurir en été
Difficulté d’entretien : moyenne
Je l’<3 parce que : sa croissance rapide, sa forme à tomber par terre, sa taille qui sort de l’ordinaire, et elle sent bon !

Manihot grahamii


6) L’envoûtante Christia

Christia Obcordata

C’est une nouvelle variété, unique en son genre, qui va faire tourner bien des têtes. Ses jolies feuilles triangulaires aux rayures vives ressemblent à des ailes de papillon. Comme l’oxalis, le christia se plait dans des endroits très lumineux, craint le froid l’hiver et peut se cultiver en massif aussi bien qu’en pot. Il faut tout de même savoir qu’il va être assez difficile de se le procurer en France. Il vient à priori de Floride. Il faudra donc le commander sur des sites étrangers, patienter pour le recevoir et le chouchouter à son arrivée en croisant les doigts pour que le transport ne l’ait pas trop abîmé. En plus, vous trouverez difficilement des infos sur Internet, à moins de creuser sur les sites américains.

Nom commun : plante papillon
Nom latin : christia obcordata, christia subcordata, lourea obcordata
Famille : fabaceae, papilionaceae
Type : annuelle et vivace
Multiplication : par les graines à la fin de l’hiver
Besoin en eau : un arrosage généreux est nécessaire (1 à 2 fois par semaine), le substrat doit être maintenu humide
Résistance au froid : fragile
Type de sol : terreau léger, riche, frais et drainé, l’eau ne doit pas stagner
Exposition : mi-ombre
Calendrier : floraison printemps-été
Difficulté d’entretien : moyenne (il faut la fertiliser régulièrement)
Je l’<3 parce que : il suffit de laisser parler les photos… elle est sublime, rare, précieuse !

Et voilà, vous avez découvert les 6 plantes dont je suis fan en ce moment. J’espère que cela vous aura donné des idées pour votre propre jardin d’intérieur (ou d’extérieur pour certaines). Pour vous les procurer, je ne peux que vous conseiller de vous rendre chez Truffaut car ils ont du choix et surtout une garantie (très utile si vous rencontrez un problème une fois à la maison, comme cela m’est arrivé récemment pour des bégonias qui étaient en fait truffés de pourriture grise). En ce moment, le magasin Truffaut Moulins-lès-Metz (centre commercial Waves), propose des oxalis, ceropegia, alocasia polly et tradescantia spathacea, fluminensis et zebrina tricolor. Vous pouvez aussi vous rapprocher du pépiniériste le plus proche de chez vous pour avoir quelques astuces d’entretien et pour commander des espèces particulières.

Si vous avez des conseils à nous apporter sur ces plantes, ou que vous voulez nous en faire découvrir d’autres, n’hésitez pas à laisser un commentaire ! A bientôt pour de nouvelles découvertes les déco-addicts

Comments